fbpx

Quelles sont tes forces dans ton métier de Freelance ?

Passe le test de 15 questions en ligne et reçois GRATUITEMENT ton analyse personnalisée par mail.

ÉPISODE 3 – Francine, Sophrologue

par Vanessa Attia

17 février 2020
Le Podcast arrive dans 2 secondes

La troisième rencontre s’offre un décor féerique entre la forêt et les étangs de la commune de la Lanterne  !

Quelques jours après ma rencontre avec Mylène près de Dijon (lien), je traverse un certain nombre de villages vosgiens avant de pénétrer en Haute-Saône.

La demeure de Francine, située à quelques km de Luxeuil-les Bains, est remplie d’objets d’hier, d’ici et d’ailleurs. Ses baies vitrées prolongent le contact avec la nature environnante.

Elle m’y accueille en toute simplicité et m’ouvre généreusement les portes de son univers lors de mon séjour où nous enregistrons l’épisode 3 du Podcast « A la rencontre des Colanceurs » !

Francine a un statut un peu particulier au sein de la communauté des entrepreneurs de Colancing : elle fait partie des « experts ». Son domaine est celui du bien-être et du développement personnel.

C’est-à-dire qu’elle est une des personnes référentes sur ces questions : elle nous  partage ses compétences de sophrologue lors de « Vidéos Live » sur Facebook et si un des colanceurs traverse un moment émotionnel compliqué, il peut faire appel à ses conseils, en mode public ou privé.

A travers ses interventions dans le groupe et nos discussions virtuelles, je me suis fait l’idée une femme très empathique, bienveillante et un brin décalé…

En fait, décalée, elle ne l’est pas.

En tous les cas, à la voir marcher, de son rythme lent et très ancré, lors de notre balade matinale, sur les sentiers forestiers alentour, elle semble plutôt se fondre avec les éléments végétaux et minéraux.

Par contre, sa sensation d’être à contre-courant dans son ancien contexte professionnel d’enseignante, émerge rapidement, lors de nos échanges.

Ces derniers vont aussi permettre d’illustrer comment la vie est malicieuse…

C’est en traversant une période personnellement très éprouvante, que Francine rencontre la sophrologie sur son chemin. 

Les spécificités du parcours de Francine  :

 

Au cours de sa longue carrière d’enseignante, elle s’est passionnée pour la pédagogie innovante (Méthode Freinet) et les sciences de l’Éducation.

Mais après avoir passé presque 25 ans à faire l’école, la sensation d’étouffement et les limites générés par la grande machine Education Nationale se font de plus en plus pesantes.

Elle tente de donner un nouveau souffle à ses fonctions en se formant et se spécialisant davantage autour des élèves en difficulté.

Cette nouvelle expérience ne la satisfait pas. Ce constat, associé à des événements personnels finissent de la convaincre qu’il est temps de laisser le cocon à la fois sclérosant et si rassurant de fonctionnaire dans l’enseignement.    

Afin de réunir les ressources nécessaires pour quitter le connu et se lancer à son propre compte, elle entreprend une double-formation en sophrologie et relation d’aide.

Puis, elle adopte le statut de retraitée de l’EN, ce qui lui assure le versement d’une petite pension et va rendre moins brutal le choc avec la réalité d’entrepreneur.

La vision singulière de Francine est peut-être celle-ci :

A travers toutes les personnes rencontrées, les histoires des élèves, d’autres instits, des patients, elle détecte quelque chose d’universel à l’oeuvre, comme au sein de toutes les cultures traditionnelles auxquelles elle s’intéresse. 

Selon elle, malgré l’aspect unique de chaque parcours, l’homme avec un grand H est le lien entre la terre et le ciel. 

Être une ressource pour vivifier ce lien lui va bien. 

Tout naturellement, sa longue expérience d’accompagnement des élèves vers la découverte de la lecture va être réinvestie au service de ceux qui font appel à elle. 

En effet, il ne s’agit pas d’autre chose que d’accompagner ses clients vers le déchiffrement et une meilleure compréhension d’eux-même, à travers des techniques psycho-corporelles.

Sa place en tant que Sophrologue se construit donc dans la continuité de sa posture d’enseignante.

Dans ces mains, la clé de la curiosité ouvre des portes que ce soit aux enfants d’hier ou aux adultes d’aujourd’hui.

De son côté, il lui reste à poursuivre le déverrouillage qui lui permettra d’incarner l’entrepreneur qui lui ressemble.

C’est un long processus qui lui nécessite de la patience.

« Les éclairages apportés par l’expérience de Francine

Les nouveaux rapports au travail & l’identité d’entrepreneur

 

 Se vivre comme entrepreneur ne va pas du tout de soi pour Francine.

Elle reconnaît sa naïveté de s’être imaginée comme une libérale : une fois son cabinet ouvert et des flyers distribués dans les localités alentour, elle n’aurait pas de soucis pour remplir ses consultations. 

Selon elle, le marketing a longtemps été un gros mot, assimilé à de “l’arnaque”.

Ce que la trajectoire de Francine semble questionnée à ce propos est sans doute lié aux méandres de cette transition :

Enfant d’enseignants et enseignante elle-même, pendant presque 30 ans, elle remplissait une mission de service public, sans transaction financière directe entre celui qui donne et celui qui reçoit.

Aujourd’hui, il s’agit de se charger de vendre son savoir-faire à des clients, en œuvrant à se faire connaître et se démarquer de la masse des thérapeutes du marché.

En revanche, elle apprécie énormément une forme de  liberté inédite, comparativement aux contraintes qu’elle a vécues au sein de l’Education Nationale. La possibilité de prendre le temps de mettre en oeuvre le processus de la rencontre et de la transformation de la personne.

Les façons inédites de s’informer, s’auto-former et évoluer

C’est grâce aux formations en ligne qu’elle a pu enrichir ses connaissances et obtenir de nouveaux diplômes.

Que ce soit pour sa spécialisation en sciences de l’éducation ou l’approche du Marketing Digital.

Dans son contexte rural et familial, elle n’aurait pas pu s’organiser pour des déplacements fréquents ou réguliers à des cours uniquement en présentiel.

La découverte de Colancing, l’espace de coworking en ligne dont nous sommes membres, lui a permis d’expérimenter des choses qu’elle n’aurait pas osé faire seule, comme les vidéos Live ou l’ouverture de son propre groupe sur Facebook.

Faire partie de cette communauté lui donne l’opportunité d’intégrer les codes de l’entrepreunariat si éloignés de sa culture de départ.

 

 

 

 

L’enjeu de l’identité numérique

 

Francine éprouve des difficultés à parler d’elle et de ses services pour vendre des prestations.

Au début, elle a “bidouillé” un site internet très limité et mal référencé puis elle a évolué vers un site web plus complet, construit avec Gregory Catel, membre lui aussi de Colancing. Il sera d’ailleurs prochainement un invité de mon podcast pour la création de son activité « My little site web« .

Un obstacle principal pour Francine est de faire connaître la sophrologie et ses spécificités sur les réseaux sociaux. Peut-être aussi d’y assumer ses convictions et postures personnelles.

Elle a déjà publié quelques articles de blog et crée une page Facebook Iosila sophrologie. Mais elle ressent encore la sensation d’être à contre-courant. Cette fois-ci, devant l’injonction à être toujours zen et l’idée de se mettre en avant….

Alors, elle s’auto-censure un peu et n’ose pas exposer qui elle est vraiment. Sans vraie communauté avec qui partager ses valeurs, comment et à qui adresser des messages personnels et authentiques sur sa façon d’envisager la sophrologie ? Mais sans cette exposition, comment fédérer une communauté autour de soi ?

Sa clientèle reste donc pour le moment locale. Francine n’aspire pas à une reconnaissance internationale ni enchaîner des séances du matin au soir. Cependant, elle aimerait élargir son périmètre et réaliser plus d’accompagnements.

Un groupe Facebook (Oasis Sophro) actuellement en cours de création, sur la traversée du cancer dédié aux personnes concernées par cette maladie, lui permettra peut-être de franchir cette étape.

 Le développement personnel

Francine a eu recours à des accompagnements pour traverser certaines périodes difficiles de sa vie, avant de se former elle-même à la sophrologie.

D’ailleurs, pendant sa formation, mettre en place un suivi thérapeutique personnel était obligatoire pour valider le certificat.

De son point de vue, l’engouement autour du développement personnel est  un bon signal : les individus réalisent l’importance de se connaître, d’être  plutôt que d’avoir.

 

Atelier Sophro au centre social

  

Après l’entretien, j’accompagne Francine aux « ateliers Sophro » qu’elle anime en soirée, depuis 7 ans, dans un centre social d’une petite ville à quelques km. 

Deux groupes d’une dizaine de femmes se retrouvent ici pendant une heure.Guidées par les consignes bienveillantes et teintées d’humour de Francine,elles vont s’autoriser à prendre le temps pour elles, à se relaxer. 

J’en profite pour moi aussi tenter de construire ma bulle où je me sens ancrée et protégée…

Une fois le corps un peu relâché, mon mental s’en donne à cœur joie pour me rappeler tout ce que je dois mettre en place concernant les jours suivants.

Je parviens quand même, pendant quelques milli secondes, à lâcher le contrôle et apaiser le tourbillon des pensées. 

En fin de séance, les visages détendus et satisfaits des femmes qui m’entourent confirment que nous avons passé un bon moment.

Enfin une activité sans obligation de produire ou être efficace et sans autre objectif que celui de partir à la rencontre de soi-même !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avec Francine Lamboley

Sophrologue

Rejoins Colancing

Colancing est le 1er espace de coworking en ligne pour freelances et indépendants. Il regroupe des entrepreneurs motivés et bienveillants qui mettent leurs expertises et leurs expériences en commun pour avancer en équipe.

Blog et Podcast

Autres
Episode 7 Marianne, la femme apprenante

Episode 7 Marianne, la femme apprenante

« Celui qui trouve pour les autres, les réponses qu’il n’a pas trouvé pour lui-même »,… ça c’est la définition du leader selon Marianne, la 7ième rencontre de mon aventure nomade. Elle m’a chaleureusement accueillie chez elle à Cherbourg il y a plusieurs mois. L’occasion d’une plongée dans son remarquable parcours et son univers aux multiples passions.

lire plus
Retrouve-nous aussi ici
Actus

Suis-nous

L’univers Colancing te plaît ? Reçois des articles et des podcasts tout frais dans ta boîte mail.

Actus

Suis-nous

L’univers Colancing te plaît ? Reçois des articles et des podcasts tout frais dans ta boîte mail.

Retrouve-nous aussi ici