Ta place pour le challenge + ton livre interactif offert

29 questions pour entrepreneur.
Un voyage introspectif au coeur de ton activité.

REGARDE TON ACTIVITÉ DROIT DANS LES YEUX

ÉPISODE 12 – Quand Carine transmet le Yoga

par Vanessa Attia

28 septembre 2020
visuel épisode 12

Immersion en terre des volcans !

 

Après ma halte dans le Cantal auprès de Marjolaine (épisode 11), je prolonge mon séjour en Auvergne. Là, je me pose quelques semaines dans le Puy-de-Dôme, autour de Clermont-Ferrand, chez mon amie et invitée du 12ᵉ épisode.

À notre adolescence, Carine et moi avons partagé une complicité assez dense en fréquentant la même bande de copains puis les mêmes bancs, surpeuplés, de la fac de psycho.

Plus tard, on s’est perdu de vue pendant plus d’une décennie et la vie a fait recroiser nos chemins  !

Lorsqu’on se retrouve en avril 2018, Carine est en cours de réflexion sur la suite de son parcours professionnel. Derrière elle, vingt ans comme assistante sociale suivis de postes de cadres comme responsable de projets dans le secteur de l’enfance auprès d’instances territoriales.

Dix-huit mois plus tard, elle s’est lancée à son compte ! Une belle opportunité à saisir pour l’inviter, dans le cadre de mon podcast, à nous partager sa trajectoire qui l’amène aujourd’hui à transmettre le yoga.

Une guide pour deux territoires : celui intérieur et celui de son bel environnement

Me voilà donc accueillie au sein de sa petite famille dans la maison de ville où ils sont installés à Vic-le-comte. Avant de s’exprimer au micro sur les coulisses de son cheminement, elle me fait découvrir quelques perles de son territoire physique et spirituel.

Pendant ces quinze jours ensemble, on consacre quelques moments à la pratique du Yoga. Bénéficier de séances individuelles guidée par une pro, c’est vraiment puissant !

Et aussi nous parcourons quelques chemins de randonnées, à l’assaut des cascades et des chaînes des anciens volcans.

Depuis vingt ans, cet environnement rural et montagneux est le cadre de ses activités professionnelles. Elle a eu l’occasion de travailler dans le social ainsi que le secteur enfance et jeunesse, au sein de nombreuses communes alentour.

Elle connaît donc parfaitement les lieux et un certain nombre de professionnels qui les animent.

Ce beau décor est également celui d’un accident survenu en 2017 qui est à l’origine de sa reconversion : une chute en ski où elle se blesse gravement l’épaule !

L’arrêt de 18 mois qui s’en suit lui accorde beaucoup de temps pour réfléchir à son parcours.

Les questionnements qui avaient émergé ces dernières années sur le sens de son travail et sa qualité de vie se dilatent en cette période de pause forcée.

Ce qui lui fait remettre en cause la poursuite de sa trajectoire professionnelle ?

Les écarts entre les objectifs politiques proclamés et la réalité du terrain pour les atteindre, les dysfonctionnements des équipes en fonction de la hiérarchie et les manifestations de considération pas toujours équivalentes au degré d’investissement.

randonnée vue montagne

“Première leçon de Yoga appliquée : la connaissance et l’écoute de soi”

Et si elle écoutait son besoin d’authenticité, de temps pour elle et son envie de retrouver les relations avec les gens, perdues au fil de ses postes à responsabilité ?

Accompagnée par Pôle emploi pour un bilan de compétences, elle établit rapidement des liens entre ces aspirations actuelles et le Yoga qu’elle rencontre véritablement grâce à son kiné, également professeur de cette discipline.

A constater les bienfaits qu’elle en retire dans le cadre de sa ré-éducation, Carine envisage de se former à enseigner cette “pratique globale” qui ne se limite pas à des exercices sur un tapis.

Elle met en place les conditions de suivre une formation reconnue et complète. Au programme : un enseignement sérieux et de qualité en Hatha yoga avec plus de 500 heures de formation (pratique et pégagogie du Yoga, anatomie et physiologie, philisophie, culture de l’Inde et langue sanskrit).

Ce type de décision impliquant des changements dans le quotidien et le niveau de vie de toute la famille, elle est soutenue par son mari et leur fille.

Carine peut également s’appuyer sur une couveuse d’entreprise pour tester son projet.

Elle saura alors vaincre son sentiment d’illégitimité pour donner ses premiers cours. Alors qu’elle est seulement en première année de formation, elle commencera à remplacer son professeur de Yoga, une séance par semaine, dès avril 2019, 

A la rentrée scolaire suivante, elle ouvre ses propres cours, majoritairement en lien avec les réseaux associatifs et scolaires auprès desquels elle avait travaillée auparavant.

Malgré la crise sanitaire survenant quelques mois plus tard, elle ne laisse pas longtemps place au découragement. Lors de ma venue au mois d’Août, elle prépare sa reprise après la longue interruption dûe au Covid.

 

 

Le parcours de Carine et ses spécificités  :

Quand Carine se retourne sur son enfance et son adolescence, deux mots lui viennent en tête :  chaos et révolte. L’âge adulte lui permet d’envisager la vie avec un peu plus de sérénité et de légéreté même si certaines luttes intérieures refont parfois surface.

Une éducation particulièrement rigoureuse, l’a amené à dédier énormément de temps à des sports de compétition et à s’inscrire en bac scientifique. Autrement dit, à tenter d’être la fille qu’on attendait qu’elle soit.

La musique, les films, les livres, la nature viennent alors nourrir un monde intérieur bouillonnant.

Aujourd’hui encore, sa curiosité à l’égard de toute forme d’expression et de transmission irrigue ses sphères personnelles et professionnelles.

Après quelques tâtonnements, une fois son bac scientifique obtenu, elle décide d’être assistante sociale. A l’époque, ce choix ne répond pas aux attentes parentales et n’a pas été bien accueilli. Il a alors fallu s’autonomiser rapidement et quitter ce cocon qui n’en n’était pas un.

Accompagner les marginaux et les personnes vulnérables. 

En tant que travailleuses sociale, elle dédie son accompagnement à des populations atypiques dans des milieux à part : toxicomanie, univers carcéral, grands marginaux.

C’est d’ailleurs au cours d’une de ses missions qu’elle rencontre son mari, infirmier en psychiatrie, avec qui elle partage la même approche du travail médico-social.

Sa vision de l’accompagnement ?

Favoriser l’autonomie et envisager les personnes avec l’ensemble de leur force, là où elles en sont. Elle cheminera donc ainsi avec des centaines de personnes pendant plusieurs années.

Après la naissance de sa fille, ses nouvelles fonctions de cadre dans des services départementales ou pour des communautés d’agglomération l’ont d’abord stimulée. C’est avec beaucoup d’enthousiasme qu’elle coordonne des projets et des équipes. Puis après de nombreuses années, cela l’a épuisé.

Quand son accident survient, il la force à l’immobilité et à l’introspection. Une fois le choc passé, elle saisit l’opportunité de rebattre ses cartes pour un nouveau je(u).

Carine n’abandonne aucun de ses bagages dans sa transition. Au contraire, toutes ces expériences dialoguent entre elles et donnent naissance à de nouvelles perspectives.

 Transmettre le yoga : la rupture dans la continuité.

Tout comme l’exercice de ses fonctions dans le social lui ont permis d’exprimer sa sensibilité et sa singularité, enseigner le Yoga est l’expression de qui elle est et de sa façon de tisser des liens avec autrui.

Elle y applique sa vison de l’accompagnement. Elle n’impose pas une pratique qui serait la bonne mais guide les apprenants vers leur propre pratique et ce qui est juste pour eux, aujourd’hui.

La continuité c’est aussi un lancement qui a fonctionné grâce au réseau professionnel qu’elle a bâti durant ses années de travailleuse sociale. Sans la confiance de ses anciens partenaires et contacts, elle n’aurait pas pu ouvrir si facilement les portes des amicales laïques, des centre de loisirs et des relais d’assistante maternelle. 

Une autre forme de prolongement, c’est également l’éthique de ne pas souhaiter ouvrir son propre studio de Yoga et appliquer des tarifs qui sélectionneraient davantage les apprenants. Elle est vigilante à maintenir des prix abordables, que toute personne en mesure de payer une adhésion à une association pourrait s’offrir. 

 “Les éclairages apportés par l’expérience de Carine

Les nouveaux rapports au travail & L’identité d’entrepreneur

 

La transition de salariée à indépendante a nécessité de prendre d’autres types de responsabilité et de réviser son mode de vie et celui de sa famille.

“Quand on est salarié, on se pose moins de questions. On a une fiche de poste et un salaire qui arrive à chaque fin de mois”.

Elle a sauté le pas vers l’autonomie et l’instabilité financière en s’assurant de l’accord et du soutien des autres membres de son foyer.

Carine, après avoir vérifié la viabilité de son projet dès la première année, accepte aujourd’hui de percevoir deux fois moins que ses revenus précédents.  Mais elle “gagne” sur d’autres plans.

Les fruits de ses efforts et attentions  permettent à Hopiyoga, sa micro-entreprise, de faire ses premiers pas.

Elle a enregistré son entreprise le 1ier Avril 2019, date de son anniversaire. Son nom associe le mot “Yoga” que l’on peut définir par l’unité et “Hopi” qui nous vient de l’amérindien et se traduit par colibri.

Hopiyoga fait vraiment partie d’elle, le symbole du colibri, son logo est d’ailleurs tatoué sur sa peau…

 

cascade soleil

Elle est convaincue que les personnes qui s’inscrivent et viennent à ses cours ne choisissent pas seulement de faire du Yoga mais optent aussi pour la pratique qu’elle propose.

Statue temple boudhiste

Les enjeux de l’identité digitale

Carine est progressivement passée d’une utilisation personnelle des réseaux sociaux à la création de comptes professionnels.

Sur Facebook et Instagram, Hopiyoga affiche une présence discrète, régulière et pertinente.

A part deux thématiques qu’elle aborde systématiquement chaque semaine, le reste correspond à son feeling du moment, selon son inspiration.

Elle trouve l’exercice plutôt ludique et aime à donner à voir d’autres dimensions de son identité, au-delà de l’enseignante de Yoga.

Elle a bien perçu que parfois les publications plus longues et explicatives qu’elle rédige suscite peu de réaction mais elle n’en retire pas de frustration particulière.

Les réseaux sociaux lui permettent de rendre plus visible des évènements particuliers qu’elle oragnise tout au long de l’année quand le Covid ne frappe pas trop fort.

Le rapport aux données numériques

Pendant le confinement, avec l’annulation de tous ses cours en salle, elle a opté pour un principe de vidéo sur un groupe privé qu’elle a crée sur Facebook en y invitant ses élèves.

A raison d’une vidéo par semaine destinée à la pratique des adultes et d’une activité spécialement conçue pour les enfants, elle a maintenu le lien avec ses membres.

Carine pratique également une veille régulière des contenus en lien avec le yoga et des thématiques proches. Elle re partage sur ses réseaux les articles qui l’ont interpellée ou qui apportent un éclairage particulier.

C’est aussi en ligne qu’elle prospecte pour dénicher d’éventuelles formations complémentaires dans son domaine.

La question du développement personnel

 

chambre Yoga

Selon elle, la plupart des personnes qui s’inscrivent à ses cours viennent trouver l’apaisement, la relaxation, une réponse au stress et à la course au temps. Ils souhaitent simplement se poser, s’offrir un moment à eux.

Un certain nombre recherche plutôt un accomplissement personnel : travailler leurs émotions, se retrouver, être dans l’ici et maintenant, être présent à soi sur tous les plans.

D’autres encore ont envie de prendre soin de leur santé physique.

Comme en travail social, elle n’émet pas de jugement et se propose d’accompagner tous ces profils et leurs différentes motivations.

Le(s) yoga(s) de Carine

Le yoga qu’elle a choisi d’enseigner relève du Hata yoga.

On l’appelle aussi le Yoga des énergies qui recouvre bien plus qu’un enchaînement de postures. Il s’agit d’une approche spirituelle qui irrigue sa vie.

Elle en apprécie les nombreuses valeurs : la découverte, la connaissance et le respect de soi; le principe de non-nuisance et le respect d’autrui.

Elle le perçoit comme un ensemble de pratiques dont la méditation et la respiration sont des éléments centraux. Des outils puissants qui unissent notre corps et notre mental, souffrant trop souvent d’être déconnectés.

Le yoga, pour elle, représente un véritable moyen de transmission et cette pratique intégrative lui a permis de tisser ensemble ses propres morceaux de vie. 

Un état d’esprit qu’elle tente d’appliquer sur et en dehors de son tapis, sinon, cela n’aurait pas de sens. 

Carine a particulièrement à cœur de transmettre cet ensemble de valeurs auprès d’un public enfant. En séance, avec les petits colibris, elle rassemble sa passion pour l’origami, sa formation en Yoga et les différentes pédagogies acquises dans le secteur enfance et jeunesse.

Cependant, Carine souhaite explorer davantage et acquérir une palette de pratiques et d’enseignements complémentaires. Actuellement, elle s’intéresse particulièrement  au Yin Yoga, d’inspiration taoïste.

Cette curiosité et recherche de transversalité lui ont donné l’idée de s’associer avec une sophrologue et de proposer, notamment, des ateliers dans la nature, mêlant les deux pratiques.

Plusieurs jours après notre enregistrement, un des éléments que j’ai choisi d’emporter dans mes bagages résonne encore en moi… Il s’agit de son mantra : “plus de joie et moins d’égo”.

 

 

photo Pando et Vanessa

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avec Carine viguié

 Hopiyoga – transmettre le yoga

carte de visite carine

Rejoins Colancing

Colancing est le 1er espace de coworking en ligne pour freelances et indépendants. Il regroupe des entrepreneurs motivés et bienveillants qui mettent leurs expertises et leurs expériences en commun pour avancer en équipe.

Blog et Podcast

Autres
Epilogue de l’aventure “A la rencontre des Colanceurs”

Epilogue de l’aventure “A la rencontre des Colanceurs”

Je suis convaincue qu’au cours de nos vies nous traversons plusieurs transformations, des petites et des plus grandes.
A mon échelle, cette aventure de plusieurs mois, fait partie des métamorphoses importantes, de celles dont on peut dire qu’il y a un avant et un après.
Avant de passer aux lignes suivantes, je nous souhaite le plein de patience et d’audace pour créer tous les possibles en 2021 !

lire plus
Retrouve-nous aussi ici
Actus

Suis-nous

L’univers Colancing te plaît ? Reçois des articles et des podcasts tout frais dans ta boîte mail.

Actus

Suis-nous

L’univers Colancing te plaît ? Reçois des articles et des podcasts tout frais dans ta boîte mail.

Retrouve-nous aussi ici